You are here

PopDigest

Un risque de divorce toujours présent

Les lois sur le divorce et leurs effets sur le bien-être de l’enfant
Copyright: drx 

Dans quelle mesure les enfants souffrent-ils du divorce de leurs parents ? Cette question n’est pas facile à répondre et ceci provient en partie de la complexité du sujet. Les chercheurs Steffen Reinhold, Thorsten Kneip et Gerrit Bauer se sont focalisés sur une question bien plus détaillée : comment les lois sur le divorce sur demande unilatérale affectent-elles le bien-être des enfants ?

Il existe de nombreuses publications montrant une association négative entre le divorce des parents et les effets produits sur les enfants tels que sur leur bien-être ou sur leur niveau d’enseignement. Tout d’abord, un des parents quitte généralement le foyer et passe alors moins de temps avec l’enfant. Parfois, le parent qui reste dans le foyer peut lui aussi avoir moins de temps disponible. Par ailleurs, les divorces sont souvent accompagnés de difficultés économiques engendrant moins d’investissements dans le capital humain de l’enfant.

Il existe également d’autres publications démontrant que la libéralisation des lois sur le divorce pourrait avoir des conséquences sur l’enfant. S. Reinhold, T. Kneip et G. Bauer se sont posé cette question en employant une approche mesurant l’écart type des différences et en analysant la structure familiale pendant l’enfance et le statut socio-économique. À cette fin, les chercheurs ont utilisé les données récemment disponibles de l’enquête SHARELIFE dans 11 pays occidentaux.

 

Les lois concernant le divorce sur demande unilatérale

En Europe, les lois sur le divorce ont été soumises à de nombreux changements ces dernières décennies. Tout d’abord, le divorce est devenu un acte légal. Ensuite, les divorces sans notion de fautes ont été introduits. Avec cette dernière étape, un divorce ne requière plus uniquement un consentement mutuel mais peut être effectué aussi sur décision unilatérale.

Les recherches précédentes ont montré les différentes conséquences sur l’enfant à long terme que pourrait avoir le fait de grandir sous les lois de divorce sur demande unilatéral. Toutefois, une question demeure ouverte : les effets sur l’enfant augmentent-ils en raison de l’existence même des lois sur le divorce qui rendraient alors la séparation des parents plus probable ou les lois concernant le divorce unilatéral affectent-elles également les enfants dans des mariages intactes en raison des changements des modèles de négociations au sein du foyer ? La libéralisation des lois sur le divorce changerait-elle le processus de négociation au sein des ménages ou l’investissement dans le capital humain de l’enfant, voire les deux ?

 

De nouvelles négociations en raison de l’assouplissement des lois

Si l’introduction du divorce sur demande unilatérale avait augmenté la probabilité de divorce, les femmes dans un mariage intact devraient être plus motivées pour investir davantage dans leur expérience professionnelle. Elles doivent travailler à temps-plein pour maintenir leurs options extérieures puisque le mariage a perdu sa valeur d’assurance. Ceci peut représenter un fardeau de temps supplémentaire pour les mères et peut conduire éventuellement à une baisse d’investissement pour les enfants. De plus, ceci peut avoir des conséquences sur l’état de santé des enfants et sur leur niveau d’enseignement.

 

Un changement d’interactions

D’après les estimations des chercheurs, les lois sur les divorces sur demande unilatérale  n’ont aucunes conséquences sur l’enseignement suivi à l’âge adulte, sur l’auto-évaluation de l’état de santé et sur les syndromes dépressifs. Cependant, ils ont trouvé des effets prononcés sur la probabilité de se marier plus tard et d’avoir des enfants. Par ailleurs, il est plus probable que ces enfants deviennent obèses. 

Ceci mène à la conclusion que si les lois sur le divorce unilatéral ont des conséquences sur les enfants, ceci provient principalement de leurs effets sur les négociations au sein du foyer dans les mariages existants. Ces effets, cependant, ne découlent pas d’un lien entre les lois sur le divorce unilatéral et la probabilité de séparation des parents.  

Pour finir, Reinhold et ses collègues ont trouvé différents effets négatifs sur le bien-être de l’enfant lorsqu’il grandit dans le cadre des lois de divorces sur demande unilatérale. Ils ont conclu que ces lois affectent les enfants en changeant les négociations familiales dans les mariages intacts.

 

 

Please note that only the English version is citable as this is the version that has been approved by the author(s). Please cite the PopDigest as: Robles, Isabel (2014): Always A Risk Of Divorce: The effect of divorce laws on the well-being of children. PopDigest 49. Berlin: Population Europe. Available at: http://population-europe.eu/pop-digest/always-risk-divorce. (Date of Access)

This Population Digest has been published with financial support from the Progress Programme of the European Union in the framework of the project “Supporting a Partnership for Enhancing Europe’s Capacity to Tackle Demographic and Societal Change”.

Author(s) of the original publication: 
Writer: 
Isabel Robles